Home >> Previous Results >> 2012 >> Summary
      Register
SMK World Championship 2012 Results : Summary

(Summary written in French)

Pour la troisi√®me fois de l'histoire, c'est √† Thil, dans la Marne, que la communaut√© Super Mario Kart d√©barque fin ao√Ľt pour y disputer le traditionnel championnat du monde annuel. Cette √©dition 2012 rev√™t toutefois un caract√®re bien particulier, celui des anniversaires : d'abord celui des dix ans de ce championnat inaugur√© en 2002 et de l'association lui ayant donn√© naissance, mais aussi et surtout, le vingti√®me anniversaire du jeu en lui-m√™me, sorti en ao√Ľt 1992 d√©j√†¬Ö du coup, en lieu et place de la trentaine de participants habituels, on assiste, au total, √† la venue d'une cinquantaine de participants venus de neuf contr√©es diff√©rentes (dont pour la premi√®re fois deux joueurs su√©dois en la personne d'Andreas Rudmarker et Richard Karlsson, cadors de Mario Kart : Double Dash !! ). Cette √©dition est √©galement l'occasion de voir de nouveaux gros noms de l'univers du Time Trial participer pour la premi√®re fois, et ce depuis toutes les contr√©es possibles : citons en vrac le v√©t√©ran britannique Matthew McCarthy, la fus√©e allemande Christian Wild ou le tr√®s prometteur franco-hispano am√©ricain Jonathan "Lafungo" Toole-Charignon, bien d√©cid√© √† contester la suppr√©matie hispanophone √† Samuel "Narnet" Gomez qui se trouve un nouveau fils cach√© dans la communaut√© (apr√®s Djibril "Tiftif" Aatif). On assiste aussi √ß√† tout un tas de come-back de renom avec S√©bastien Holmi√®re (dont le fr√®re Julien alias "ScouB" disputera cette ann√©e tous les modes), le "local" Fr√©d√©ric Duarte-Leite bien d√©cid√© √† faire parler de lui, le belge Geoffrey "djo" Ewbank auteur du programme Excel sp√©cifique √† cette √©dition, la l√©gende helv√®te Raphael Braun ou encore le toujours tr√®s rapide anglais Ben Allen. La France n'est pas en reste apr√®s la premi√®re participation de J√©r√©mie "Jey" Cl√©ment, autre grand talent nantais d√©nich√© dans un bar en compagnie de Salim Araissia, ou encore Sylvain Bellard et son co√©quipier "Rainbow Chocobo" Pierre-Jean Martin, ou l'auteur de l'affiche 2012 r√©pondant au doux pseudo de "Y_a_pl1_2_virus" (ou "Yap" pour les intimes¬Ö). Mais la vraie sensation vient du Royaume-Uni avec la participation exceptionnelle et tenue secr√®te jusqu'aux derni√®res heures de la n¬į1 f√©minine Leyla Hasso, 13 ans et ni√®ce de Sami √áetin ! Un Sami ayant r√©uni une team anglaise √©norme pour cette √©dition, bien d√©cid√© √† priver Florent "Neo" Lecoanet d'un sixi√®me titre cons√©cutif. Il n'est pas le seul, tant Geoffrey "Geo" Label, Scoub (voir plus haut), voire Harold Christensen, Matthias "Gatchan" Boucher et votre serviteur-pr√©sident-organisateur Guillaume "Mario" Leviach comptent se m√™ler √† la lutte. Et que dire des ambitions l√©gitimes du hollandais Karel van Duijvenboden et de l'am√©ricain Drew Blumfield, fid√®les au poste tous les ans¬Ö

Parmi les l√©gendes vivantes du jeu, il en reste une n'ayant pas encore √©t√© √©voqu√©e : Pierre "KartSeven" L'Ho√ęst, ayant d√©cid√© de participer √† l'√©v√©nement c√©l√©brant les 20 ans mais aussi √† l'exceptionnel tournoi de Time Trial NTSC inaugurant la semaine le lundi soir. Si l'organisation de ce tournoi se fait non sans mal suite √† une affluence plus importante qu'esp√©r√©e, l'√©cr√©mage g√©n√©r√© par le bon vieux one-try utilis√© entre 2004 et 2007 dans la comp√©tition PAL acc√©l√®re les choses √† partir de 20 joueurs encore en lice et procure sa dose de stress √† tout le monde¬Ö il faut dire que parmi les participants √† ce tournoi, seule une poign√©e d'entre eux a d√©j√† disput√© une √©preuve de TT one-try par le pass√©, et jamais aucun en NTSC dans ces conditions, avec des m√©dailles au bout ! Pourtant, le tournoi ne fera pas trop la part belle aux surprises, m√™me si Chris "Zarkov" Clark, l'√©tonnant Conor Wood, du haut de ses 15 ans, mais aussi et surtout Christian Wild, finalement sixi√®me, r√©aliseront de tr√®s belles prestations. Le top 5 est en effet constitu√© des 5 meilleurs joueurs de Time Trial pr√©sents, √† savoir Karel, Kartie, Neo, Mario et Gatchan. Sami avait en effet estim√© judicieux de ne pas prendre part √† ce tournoi d'exibition pour ne pas perdre ses r√©flexes PAL en vue de l'√©preuve du lendemain¬Ö et de tirer les courses au sort. Kartie lui en voudra sans doute d'avoir sorti la loterie BC3 lorsqu'ils n'√©taient plus que cinq en lice, tout comme Neo priv√© de m√©daille par une MC2 o√Ļ il se sera peut-√™tre vu trop beau, encourag√© par un premier longboost r√©ussi avant de rater le deuxi√®me¬Ö et de compromettre d√©finitivement ses chances de rejoindre le top 3. Celui-ci consacrera donc un joueur n'ayant jamais touch√© l'or en TT PAL : Karel, Gatchan et Mario cumulent en effet un nombre impressionnant de deuxi√®me, troisi√®me et quatri√®me places depuis 2004. Mario en voudra sans doute √† Sami d'avoir "r√©serv√©" RR pour une finale qu'il n'atteindra pas, se ratant copieusement sur MC3. Gatchan se fendra d'un "gift" (nous y reviendrons¬Ö) sur cette m√™me finale en cognant les thwomps de la ligne droite, offrant √† Karel son premier sacre, bien que ce ne soit que por un tournoi inaugural. De quoi faire n√©anmoins retentir l'hymne hollandais dans toute la salle.

Le mardi, alors que Geo ou Scoub ont rejoint l'assembl√©e (ils n'avaient donc pas particip√© au tournoi TT NTSC de la veille), l'heure est venue pour Mario et Sami de pr√©senter leur c√©r√©monie d'anniversaire de SMK autour d'une r√©trospective de l'histoire du jeu sur r√©troprojecteur avant un quiz convivial sur SMK, ses joueurs et son histoire, brillamment remport√© (et pas que dans l'esprit !) par C√©dric "clbrun" Leutwyler, l'ancien pr√©sident de la FFSMK, et seul joueur √† avoir disput√© l'int√©gralit√© des championnats depuis le tout premier. Il est ensuite temps de passer au TT PAL, o√Ļ un nouveau record de participation pour un seul mode est d√©j√† √©tabli avec pile poil 40 joueurs ! La phase de poules permet √† Sami de frapper le premier, de tr√®s peu en t√™te au final devant Neo et Karel. Suivent Gatchan, Scoub, et Pierre "Roach" Coste, le toujours tr√®s r√©gulier sp√©cialiste parigo du TT, devant la sensation Matthew McCarthy (dont on comprend mieux les deux victoires lors de l'√©preuve de TT one-try lors des championnats du Royaume-Uni organis√©s par Sami en 2010 et 2011¬Ö) et l'excellent hollandais Aron Langerak. Mario n'est que 9√®, clbrun seulement 15√® et donc qualifi√© de justesse, ce qui ne sera pas le cas du pauvre Conor (17√®), de Drew (18√® et encore une fois √©limin√© en poules de TT !), ni m√™me de Narnet, 20√®, qui ne reproduit pas son exploit de 2011. Les huiti√®mes ne r√©servent pas vraiment de surprise, m√™me si voir Geo et clbrun bons derniers peut √©tonner quand on sait qu'ils avaient brillamment atteint les quarts (et m√™me les demies pour Geo) en 2009, avec un plateau certes moins relev√©. L√† o√Ļ de beaux outsiders √©chouent d'un rien (Ben est 9√®, suivi de Fredy et de Florian Chollet), la petite sensation vient d'Aron qui accroche le top 8 avec brio. Roach confirme notamment sa solidit√© avec un tr√®s beau 4√® rang derri√®re le trio de brutes habituels (Neo, Sami, Karel dans cet ordre). C'est en quarts que survient la premi√®re grosse surprise du championnat : lorsque GV3 est tir√©e au sort, Mario se prend la t√™te entre les mains, d√©j√† √©limin√© deux fois √† ce m√™me stade du TT √† cause de cette course en 2008 et 2009. Et s'il tombe bien une fois, sous la pression, il d√©couvrira peu apr√®s que tout le monde, √† l'exception de Sami, n'a pas fait mieux. Le deuxi√®me "meilleur" temps est √† mettre √† l'actif de Karel en 1'27", √† dix secondes de l'Anglais¬Ö au final, DP2 s'av√©rera presque inutile : personne n'y prendra de risques, moins de 2 secondes s√©parant Sami (premier) de Roach (dernier) sur cette course. C'est donc le classement de GV3 qui est reproduit √† l'identique pour ce top 8 qui voit sortir Aron pour seulement 31 centi√®mes de plus au cumul√© que Mario¬Ö suivent Roach, brillant sixi√®me et surtout troisi√®me meilleur fran√ßais car Sami et Karel ont pris les devants. Reste une ultime place, qui ne reviendra pas √† Scoub et surtout pas √† Neo, qui nous a gratifi√© d'une GV3 catastrophique et termine bon dernier des quarts !! C'est donc Gatchan qui compl√®te le tableau des demies, qu'il r√©int√®gre pour la premi√®re fois depuis 2008. Malheureusement, les espoirs fran√ßais sont an√©antis d√®s une MC4 o√Ļ Sami et Karel s'envolent litt√©ralement, Gatchan et surtout Mario ne font pas le poids, cumulant les erreurs. Sauf chutes des deux cadors sur GV2, ils ne rattraperont pas leur retard, et ils ne font d'ailleurs que l'agrandir, Mario reprenant pour l'honneur la troisi√®me place des demies. Sans doute aurait-il pr√©f√©r√© inverser ce sc√©nario avec celui d'une petite finale sur VL2, course qui avait d√©j√† souri en ces lieux √† l'ex-ch'ti en 2008 : Mario tombe dans l'eau d√®s le premier tour et ne pourra que s'incliner devant le run tr√®s r√©gulier et tr√®s propre d'un Gatchan qui touche ici sa cinqui√®me m√©daille en TT ! Quant √† la grande finale disput√©e sur CI2 entre Sami et Karel, clairement au-dessus du lot depuis le d√©but du mode, elle atteint des sommets de suspense. Le hollandais, v√©ritablement maudit, √©choue cette fois-ci pour deux pauvres dixi√®mes¬Ö et surtout, Sami frappe le premier, prenant une certaine avance sur un Neo pour la premi√®re fois √©limin√© avant un "final four" depuis¬Ö le Battle 2006 !

Pas le temps de gamberger pour Neo : il doit imp√©rativement reprendre enfin son bien en Match Race, objectif majeur et permanent depuis la victoire de Sami en 2009, surtout que l'avance de Sami deviendrait monstrueuse si d'aventure il y remportait sa quatri√®me victoire cons√©cutive. Ce MR est l'occasion de tester en conditions r√©elles le tout nouveau syst√®me de 4 poules en deux phases, qui permet aux joueurs de m√™me niveau de s'affronter entre eux dans une seconde phase constituant le tableau des phases finales. Sans grosse surprise, les deux meilleurs de chaque poule, constituant le groupe dit "1-8", sont six des quarts de finalistes 2011 (Sami, Karel, Neo, Geo, Mario et Gatchan) auxquels viennent se greffer les attendus et assez √©vidents Scoub et Harold (qui n'avait pas disput√© le TT). Dans le second groupe (dit "9-16", et dont les deux derniers disputeront des barrages face aux deux premiers du groupe dit "17-24", o√Ļ finira sans surprise Narnet), on retrouve des outsiders de renom : Drew (parce qu'il fallait bien un 9√®, dira-t-on), Ben, Salim, Roach, le prometteur Conor ou encore Raphael, toujours tr√®s r√©gulier en MR. Florian ou clbrun tombent eux dans la terrible poule 17-24, dont ils se sortent heureusement premier et second, pour ensuite remporter leurs barrages respectifs face √† Zarkov et le pauvre Fredy qui tenait pourtant sa premi√®re qualification en 1/8√® d'un mode multijoueur. Le tableau g√©n√©ral sera alors compl√®tement boulevers√© √† cause de deux joueurs principalement : d'abord Mario, d√©finitivement maudit en MR √† Thil. S'il √©chappe √† une troisi√®me opposition √† ce stade et en ces lieux contre Drew √† la "faveur" d'un goal-average inf√©rieur √† Harold, il se fait ridiculiser par le jeune Conor qui a men√© 4-0 (tr√®s aid√© en cela par les items) pour l'emporter finalement 5-2. Mais surtout, Scoub, qui a arrach√© la premi√®re place de ce groupe de la mort √† la surprise g√©n√©rale devant Sami et Neo, parvient √† se faire surprendre par l'exp√©rience et la roublardise l√©gendaire de clbrun en huiti√®mes. C'est la premi√®re fois qu'un premier de poule se fait sortir par un joueur de bas de tableau, qui plus est, pass√© par les barrages¬Ö pour ne rien arranger, les seuls rescap√©s du groupe 1-8 dans leur moiti√© de tableau ne sont "que" Gatchan et Geo, qui en plus s'affronteront en quarts dans un remake de 2011 ! Alors que de l'autre c√īt√©, le vainqueur de Karel-Neo (remake cette fois-ci du traumatisant quart de 2010 au m√™me endroit) affrontera tout simplement Sami en demies, ce dernier ayant surmont√© l'obstacle Harold. Le suspense se trouvera toutefois certes du c√īt√© des remakes (Geo sortant Gatchan 7-5, et Neo battant encore Karel 7-6 mais dans des circonstances bien moins traumatisantes qu'en 2010), mais surtout du c√īt√© du quart totalement inattendu opposant le miracul√© et exp√©riment√© clbrun aux fougeux Conor ! L'affrontement tient toutes ses promesses et si clbrun a deux balles de matches, √† 6-5, pour que l'exp√©rience triomphe de la jeunesse, le jeune anglais parvient √† renverser le score en sa faveur et √† rendre son exploit encore plus historique, devenant non plus le plus jeune quart de finaliste mais tout simplement le plus jeune demi-finaliste de tous les championnats. Il est m√™me √† deux doigts de r√©aliser un exploit bien plus retentissant que Drew au m√™me stade et face au m√™me adversaire en 2008, menant 7-5 contre Geo, mais l'exp√©rience de ce dernier le propulse en finale, sa toute premi√®re en MR. De l'autre c√īt√©, Sami ne fait pas de d√©tail face √† un Neo emprunt√© (9-4) qui voit le titre global lui √©chapper pour de bon ou presque. S'il sauve l'honneur en explosant un Conor de toute √©vidence au bout du rouleau (9-1), il assiste impuissant √† la d√©faite honorable mais large de Geo (11-6) contre un Sami triomphant et largement en t√™te du g√©n√©ral.

Le lendemain, l'heure du Battle a sonn√©. Et Geo compte bien en profiter pour se poser en menace cr√©dible pour Sami au g√©n√©ral, tandis que Neo prie pour un r√©sultat au moins aussi bon qu'en 2011 (il avait atteint la finale l√† o√Ļ Sami n'avait pas franchi les quarts) pour avoir le droit d'esp√©rer encore. On attend aussi de voir la revanche de Drew, toujours vainqueur √† Thil mais humili√© en quarts par Geo l'an pass√©, et surtout de v√©rifier si Scoub poursuit son irr√©sistible ascension en battle. Si, dans leur groupe, Harold et Drew dominent les d√©bats, Conor cr√©e la sensation une nouvelle fois en se glissant cette fois dans le groupe 1-8 au d√©triment de Karel (mais second derri√®re Scoub quand m√™me). Neo tire habilement parti d'un groupe plus abordable qu'il domine devant clbrun, bien plus √† l'aise qu'en MR, mais surtout David "Lightfoot" Shaw, l'oncle de Conor, qui devance Gatchan (quand m√™me qualifi√© de justesse dans le groupe 9-16). Enfin, dans le premier groupe, Sami gagne ses dix matches, devant Geo et Mario ex √¶quo. On est √† deux doigts d'un √©norme retournement de situation ici mais l'Angevin parvient √† conserver sa seconde place au goal-average. Suit le tr√®s brillant Tiftif qui fait honneur √† ses promesses d'avant-tournoi dans ce mode, devan√ßant notamment Fredy et Jey. En seconde phase, Geo s'installe en t√™te devant Scoub, Drew et Neo, t√©moignant d'une mont√©e en puissance ind√©niable. Dans le groupe 9-16, la sensation vient de Tiftif qui se retrouve √† √©galit√© parfaite avec Mario pour le gain de la 12√® place et doit disputer une mort subite sur l'ar√®ne 1 contre le pr√©sident, qui flanche face √† un Titfif surmotiv√© et qui exp√©die le match. H√©las, sa premi√®re qualification en huiti√®mes ne lui donnera que peu d'espoirs : il y sera battu par Sami en arrachant toutefois un round et en montrant un niveau tr√®s encourageant. Au rang des sensations, Fredy ne craque pas cette fois-ci en barrages, alors qu'il ne faisait pourtant partie que du groupe 17-24 : il y √©limine Salim √† 2-2 et un ballon partout, disputant enfin son premier huiti√®me de finale en multijoueur ! Son fils Lucas aura par contre r√©gress√© par rapport √† ses excellentes prestations de 2012, finissant bon dernier du groupe 17-24. En huiti√®mes, pas de surprise r√©elle, tous les matches sont exp√©di√©s 5-0 ou 5-1¬Ö ou presque. D'abord, Harold est √† deux doigts d'√™tre sorti par un Karel √©tonnamment performant, qui r√©siste jusqu'√† la neuvi√®me manche. Le suspense est identique entre Conor et Gatchan mais le jeune anglais acc√®de √† son second quart de rang au terme d'un suspense incroyable. Les deux vainqueurs de justesse ne feront pas le poids en quarts, battus s√®chement 7-2 par Scoub et Drew dont la future demi-finale est √©videmment tr√®s attendue. Neo dispose de Sami sur le m√™me score pour prolonger un peu le suspense du classement g√©n√©ral, tandis que Geo √©carte ais√©ment (7-1, comme Sami) la surprise hollandaise Patrick Wessels, qui s'√©tait r√©serv√© pour le battle (il ne disputait pas les autres modes, s'occupant de g√©rer le fichier de classements !) et venait de brillamment disposer de clbrun 5-1. Le carr√© final est donc constitu√© du m√™me top 4 que le groupe 1-8, et s'il n'y a globalement pas photo entre Geo et Neo (ce dernier se faisant lourdement √©liminer 9-2), l'autre demie atteint des sommets de suspense et d'√©motion. Longtemps men√©, Scoub prend √† contre-pied sa r√©putation de Richard Gasquet en revenant au score et en poussant Drew dans une 17√® manche qui demeure, aux yeux de nombreux joueurs, le round de battle le plus beau de l'histoire. Durant huit minutes, Drew (qui utilise Bowser !!) et Scoub se cherchent, s'intimident, se retrouvent √† un ballon partout, et le Toulousain trouve une minuscule faille en envoyant une rouge dans une sc√®ne aux allures de duel de cow-boys, les deux joueurs s'√©tant planqu√©s derri√®re l'angle du m√™me mur et se faisant quasiment face. Transcend√© par ce d√©nouement magistral, Scoub va alors chercher la m√©daille d'or tant esp√©r√©e face √† un Geo qui perd encore en finale √† Thil (11-8), pendant que Drew sauve l'honneur (9-3) contre Neo, qui du coup n'aura pas r√©cup√©r√© tant de points que √ßa √† Sami¬Ö et se retrouve du coup √† la lutte avec Geo et Scoub au g√©n√©ral avant un GP o√Ļ ces deux lascars ne sont pas n√©s de la derni√®re pluie, respectivement joueurs de l'ann√©e 2010 et 2011 sur le site des classements de ce mode ! Cette ultime journ√©e promet...

Le GP est l'occasion de voir trois de ses grands fans et/ou sp√©cialistes rejoindre les participants du CDM : tout d'abord la l√©gende Seb, qui ne serait pas contre renouveler son √©pop√©e de 2010 (quatri√®me dans ce mode derri√®re le trio Neo-Sami-Kartie !), mais aussi djo, venu de Belgique juste pour la journ√©e, et qui trouvera le moyen de se signaler¬Ö et surtout Camille Batier, arriv√© en v√©lo (!) d'Argenteuil la veille, et qui reste le dernier joueur √† avoir remport√© ce mode avant les six titres cons√©cutifs de Neo. Le plateau est donc exceptionnel car √† l'exception de Kartie, on visualise facilement une grosse dizaine de joueurs pouvant atteindre les demi-finales cette ann√©e. En tout cas, les huit "tueurs" du Match Race (comprendre : ceux qui avaient int√©gr√© le groupe 1-8¬Ö m√™me si Scoub et Mario n'y ont pas fait honneur) se retrouvent tous aux avant-postes de leurs groupes respectifs et composent √† nouveau le groupe 1-8. Sami, Karel et Neo ont carr√©ment gagn√© leurs 11 matches de poule, leurs seconds s'av√©rant la plupart du temps brillants (Scoub et Gatchan n'en perdant qu'un seul, contre le premier √©videmment, Geo perdant lui deux cups et se qualifiant encore une fois √† la gr√Ęce de son goal-average meilleur que Roach). Mario cr√©e une petite sensation, en devan√ßant Harold d'un rien : les deux joueurs ont le m√™me nombre de victoires et d√©faites, et le m√™me nombre de points marqu√©s. C'est gr√Ęce √† une MC2 particuli√®rement "gift√©e" de la part d'Harold que l'organisateur du CDM se trouve pour la premi√®re fois de sa vie premier d'une poule, m√™me si sa d√©faite ridicule contre djo (m√©rit√©e, diront certains) g√Ęche un peu l'ensemble. Le reste des outsiders compose une poule 9-16 tr√®s relev√©e, avec Roach et djo donc, mais aussi Seb, Camillo, Ben, Drew, clbrun et Conor qui est encore dans le coup ! Puis, c'est l'heure du moment le plus douteux du CDM : le d√©roulement du groupe 1-8 du GP. Initialement, certains joueurs auraient apparemment cherch√© √† s'arranger pour tomber virtuellement sur Sami en quarts, pouvoir ainsi l'√©liminer pr√©matur√©ment et permettre √† Neo de le coiffer pour le titre global en cas de victoire finale en GP. Ce groupe rev√™t alors des allures de sketch o√Ļ s'encha√ģnent les "gifts" dont l'authenticit√© sera souvent remise en question, comme Geo perdant bizarrement contre Mario, Gatchan offrant carr√©ment la moiti√© de ses matches (alors que lui n'avait, pour le coup, rien √† voir dans la pr√©tendue magouille !), ou encore une Flower entre Scoub et Neo tous les deux √©croul√©s de rire. Tous ces immenses joueurs auraient-ils craqu√© sous la pression et ces dizaines d'heures de jeu cumul√©es ? Quoi qu'il en soit, si arrangement il y avait, c'est un √©chec, car Neo ne tombera virtuellement sur Sami qu'en demies, et c'est Gatchan qui se chargerait d'un √©ventuel quart contre l'Anglais, ce dont il n'a pas sp√©cialement envie¬Ö Durant les barrages (ou quatre nationalit√©s diff√©rentes s'affrontent), clbrun et djo font parler leur exp√©rience du GP et se qualifient. Tout √ßa pour se faire cueillir 2-0 par les "brutes" du groupe 1-8, tarif maison dira-t-on, vu que tous les huiti√®mes s'ach√®vent sur cette marque. Tous ? Non. Ben sort le (tr√®s) grand jeu face √† Neo. Il m√®ne d'abord 1-0 et surtout, sur la cup d√©cisive, a trois points d'avance avant les deux derni√®res courses. Mais le sextuple champion de GP trouve les ressources pour revenir du diable Vauvert et arracher d'extr√™me justesse sa place en quarts. Cette √©tape sonnera de toute √©vidence comme un d√©clic pour son GP : il explose tout simplement Scoub 3-0 en quarts alors que les autres matches sont plus accroch√©s. Karel conc√®de une cup √† Geo, Gatchan perd certes 3-1 contre Sami mais √©tait √† deux doigts de le pousser dans une cinqui√®me cup d√©cisive comme en 2011, et Mario ne l√Ęche prise face √† Harold que dans la derni√®re manche. En se qualifiant pour les demies, Sami est donc officiellement champion du monde 2012 et, peut-√™tre dans un trop-plein d'euphorie (ou la volont√© de Neo de ne faire aucun cadeau ?), il se fait litt√©ralement d√©monter par celui qui a pour l'occasion effectu√© un v√©ritable cosplay de son idole Roger Federer (4-0). Karel, d√©finitivement maudit en GP, rate encore l'opportunit√© d'assurer une m√©daille dans ce mode : il se fait battre 4-2 par un Harold d√©cid√©ment en verve, avant de tomber en petite finale contre un Sami impitoyable dans un remake de l'√©dition 2008 √† ce stade. Enfin, Neo fait plus que sauver l'honneur en s'adjugeant son septi√®me titre d'affil√©e en GP : le pauvre Harold ne pourra jamais d√©fendre r√©ellement ses chances face √† la ma√ģtrise incroyable de Neo sur les cinq cups d'affil√©e qu'il remportera. Il finit de ce fait vice-champion du monde devant Geo, une nouvelle fois troisi√®me, et Scoub qui regrettera √©ternellement son bien triste MR...

Alors que d'ordinaire, la comp√©tition s'arr√™te l√†, un dernier √©v√©nement original est organis√© apr√®s le CDM : un tournoi NTSC multijoueur bas√© sur le syst√®me belge, o√Ļ les trois modes se tiendront en une seule journ√©e. Le concept consiste √† r√©duire drastiquement le temps des phases de poule en ne faisant disputer que huit rencontres o√Ļ les joueurs affronteraient des adversaires de m√™me niveau, chaque match √©tant d√©termin√© par le classement du moment. En d√©pit d'une affluence importante (toujours une trentaine de joueurs), les huiti√®mes de finale initialement pr√©vus en cas de pr√©sence de plus de 24 joueurs sont annul√©s pour ne qualifier que 8 joueurs, directement pour des quarts (dont le nombre de rounds gagnants est √©galement consid√©rablement r√©duit). Dans ces circonstances, Harold est le premier √† se faire pi√©ger en MR, finissant 9√® et donc √©limin√© en poules ! Dans cette √©preuve, Sami retrouve Neo en finale comme au bon vieux temps, m√™me si ce dernier a d√Ľ sauver trois balles de match contre Mario en demie. C'est Scoub qui compl√®te le podium en disposant du R√©mois 4-1 en petite finale, tandis que Sami ne fait pas de d√©tail en √©trillant Neo 5-1. En Battle, tout le monde esp√®re une revanche entre le "Ph√©nix" Scoub et le "Mountain Yak" Drew, et elle arrive carr√©ment en finale, o√Ļ l'Am√©ricain reste ma√ģtre de son syst√®me NTSC mais de peu, l'emportant 5-4. Sami touche enfin une m√©daille dans ce mode, battant en finale le toujours pr√©sent Conor (d√©j√† qualifi√© en quarts de MR¬Ö), ce dernier ayant carr√©ment battu s√®chement Neo 3-0 en quarts. Cette fois-ci, c'est Mario qui reste sur le carreau (9√®), alors que Gatchan (5√®) et surtout Zarkov (7√®) font office de qualifi√©s presque surprise √† de tels rangs. Enfin, en GP, la fatigue commen√ßant √† se faire sentir, Neo sugg√®re que le nombre de cups gagnantes soit r√©duit √† une seule en quarts et demies, contre deux en finale, sans chercher √† obtenir l'approbation de qui que ce soit d'autre que Mario. Si Sami finit premier de sa poule, le reste est incroyablement serr√© : Scoub, Neo, Gatchan, Mario et Roach finissent tous avec six victoires et deux d√©faites ! Suivent Harold et le surprenant Aron qui passe de justesse devant Ben et Seb. Peut-√™tre vraiment lass√©, Neo n'inscrira bizarrement pas le GP NTSC √† son palmar√®s, d√©fait par¬Ö Harold, qui atteint la finale face √† Sami (et s'y fait √©videmment cueillir comme une fleur par le Britannique, 2-0). Neo sauve quand m√™me l'honneur en arrachant le bronze des mains de Mario en petite finale, mais il restera troisi√®me √† quelques points de Scoub, et surtout loin de Sami qui s'adjuge ais√©ment cet open NTSC. Dans la foul√©e, il est grand temps d'aller faire la f√™te et de se reposer enfin, en f√™tant notamment le vingti√®me anniversaire du cousin de FF, Adrien Garreau, n√© donc la veille de la sortie japonaise de SMK ! On notera √©galement que Florian avait vu son 30√® anniversaire √©galement f√™t√© durant la semaine, dans la nuit du mercredi au jeudi entre le MR et le battle. D√©cid√©ment, ce fut la semaine des c√©l√©brations en tous genres ! C'est dans ces conditions que se termine une semaine riche en √©v√©nements, rebondissements, surprises et matches d'anthologie, en esp√©rant retrouver tous les protagonistes de cette √©dition exceptionnelle pour 2013, m√™me s'il n'y aura pas autant de choses √† f√™ter. Toutefois, gageons que Neo aura √† c¬úur de reconqu√©rir son titre, entre autres enjeux...

Enfin, n'oublions pas de signaler qu'en dépit d'un barrage et d'un quart bêtement perdu face à un gamin de 15 ans, notre très cher clbrun s'octroie, pour la onzième fois d'affilée, le très convoité titre de vainqueur moral du championnat, un record à la limite du tolérable ! :-D

Summary written by Antistar   
a.k.a Guillaume Leviach      


Sponsors/Partners:                                           
FFSMK FFSMK SMK CHAMP 2018

Registration Form
Agenda
How to come?
Main Prizes
ABOUT US

Contact Us
FFSMK Team
FOLLOW US